Sha D longtemps connu sous le nom de « Blade » est un artiste qu’on ne présente plus aux Antilles.

En effet, il est considéré pour beaucoup comme le « Boss » du Trap game depuis des années. Selon nous, il fait clairement partie des pionniers et des personnes qui ont mis en lumière ce genre de musique.

On l’a donc connu avec le titre « Yin Ki Bizness » qu’on pourrait considérer comme un très gros classique dans le genre. Un titre qui marquera l’arrivé de la Trap en Martinique et qui le fera explosé en terme de popularité.

Par la suite, après plusieurs titres et un gros featuring avec « Kalash » où on pensait qu’il était en plein développement de ses projets, on a malheureusement appris qu’il se retirait de la musique. Beaucoup de rumeurs ont circulé, notamment sur le fait qu’il aurait pris la décision de se consacrer à la religion.

Une rumeur qui s’est confirmée car à notre grande surprise nous avons découvert quelques mois après, un « nouveau Blade » sous le nom de « Sha D » se présentant en tant que « Trappè tounin krétien » qu’on peut traduire par « Trappeur devenu chrétien ».

En effet, il faut savoir que c’est un artiste qui a toujours eu une image très street donc ce changement a eu l’effet d’un petit buzz sur les réseaux.

Pour la petite histoire, il n’est pas méconnu qu’un genre de musique évolue. Le Rap US par exemple qui avait pour but de dénoncer les méfaits de la société en respectant certains codes de la rue s’est vue détourné de plusieurs manières au fil du temps.

Tout comme le Trap qui était très dur à ses débuts, dans les paroles, les histoires ou encore les clips, a évolué de diverses manières. Aujourd’hui, on peut voir des pionniers tel que les Migos faire du Trap avec des perruques afro et des vêtements des années 80 dans le clip « Walk it talk it », par exemple.

Du coup, après avoir vue quelques titres de Trap humoristique ou encore conscient, Sha D a décidé de faire du Trap afin d’évangélisé. Une chose qui partage un certain nombre de personnes. En effet, les puristes diront que ce qu’il fait n’est pas du Trap car c’est un genre qui vient de la rue. Ceux qui seront plus ouvert au sujet diront qu’il respecte les codes musicaux du genre donc il n’y aurait pas de raison de ne pas le considérer comme Trappeur.

Chez WIT, ce que nous retenons ! C’est que de « Blade » à « Sha D », il a toujours eu ce très gros potentiel au niveau de son écriture et de son flow qui est d’ailleurs resté le même. C’est donc un artiste très intéressant à suivre.

A ses débuts en tant que « Trappeur chrétien », nous avions quelques aprioris en terme d’efficacité et de pertinence auprès du public. Et il nous a surpris car malgré son changement de « style », on ne peut que saluer le talent car ses titres ont toujours la même qualité d’écriture.

A croire qu’il pourrait parler de n’importe quoi !

Nous avons d’ailleurs pris une très grosse « claque » à la sortie de son titre «Introduction». Un instrumentale très sombre, un flow toujours aussi efficace, une ambiance et un clip planant où lui-même parle de l’obscurité de la vie.

A noter ce passage où il dit :

« Sa ka yin qui trotté en tet moun, ki manniè Blade tounin Sha D, ki manniè sa possib’ »

Traduction :

« Ça trotte dans la tête des gens ! Comment Blade a pût devenir Sha d ? Comment est-ce possible ? »

Qui a dit que le Trap ne devait parler que de la street ?

On attend vos réactions et vos avis sur la question !

Retrouve-le aussi sur différentes plateformes :

Facebook : @Sha-D

Insta : @Sha.d7

Youtube : @Sha-D

Et n’hésite pas à partager nos articles et à nous suivre sur nos réseaux :